Tout savoir de Canardo le mystérieux rappeur

Canardo est un international rappeur français d’origine marocaine. Ayant fait ses révélations dans le monde du rap français, il a pour véritable nom Hakim Mouhid. Canardo est né un jour du 22 septembre 1984 en France précisément dans la ville de Trappes, Yvelines. Aussi étonnant que cela soit, il est le frère du légendaire rappeur appelé « La Fouine » et le cadet d’une grande famille de sept enfants. Il a pris goût à la musique dès l’âge de 12 ans à travers les sons de chanteurs français tels que Jacques Brel, Léo Ferré, etc que son père, un grand musicien, lui faisait écouter. C’est de là que lui est venu le surnom de Canardo.

Ce dernier est en référence au personnage que l’acteur Said interprète dans le film La Haine réalisé par Mathieu Kassovivitz. En effet Canardo, injuria trois personnes pendant une dispute de la même façon que Said Taghmaoui en reprenant la célèbre phrase « Yé vais tous vous niquer, toi, lui, elle » et c’est de là que ses amis lui ont donné le nom de Canardo. Pour ce qui est en relation avec sa vie privée nous pourrons dire qu’il est père d’une petite fille et marié, mais aussi, depuis 2005 il est orphelin de mère. Il est persuadé que l’entêtement est le premier des talents. Il se prépare alors dans son petit coin mystérieux tout en restant persuadé que son temps finira par arriver. Canardo met à profit ses années de travail mystérieux pour se frayer un chemin dans le monde du rap français et du chant. Il est importannt de savoir qu’il a débuté dans la musique en générale, il y a plus de huit ans maintenant.

Véritable self-made-man, Canardo trouve aussi bien son compte dans les compositions cristallines de Dr Dre que dans les sonates de la musique classique, les samples crades de Mobb Deep ou les pianos/voix de Léo Ferré. Il a connu sa première réussite en 2008 après s’être forgé et supervisé ses deux collections « Capitale du crime 1 et 2 ». Il est entièrement propulsé par le tube « Cherche la monnaie » dont le disque a fait de lui un réalisateur avéré. C’est de cette façon qu’il a travaillé avec des grands noms du rap français tels que Disiz La Peste dans le single « Bête de bombe 4 », Salif, Green ou Black Kent tout en préparant aussi sa première combinaison. La plus grande partie des musiques du troisième album de La Fouine « Mes repères » sont réalisés par lui. Après que son duo avec La Fouine (Hamdoulah, ça va) ait remporté un franc succès, Canardo publie à l’âge vingt six ans, son premier album solo, il l’a titré Papillon, en référence à la chrysalide qui croît dans un mystère absolu avant de déployer ses ailes au grand jour. D’un titre à l’autre, Papillon peint le portrait d’un jeune homme puisant dans ses contradictions pour forger son identité. Entre les épreuves de sa jeunesse et un optimisme inébranlable, son enfance en banlieue et l’ambition artistique, Canardo la parfaite mesure. En effet il n’est pas très aisé de classer l’artiste dans une dans une catégorie précise, car, à l’image d’artistes US comme Drake, B.O.B. ou Ron Browz qui mêlent chant et rap dans leur musique, Canardo se méfie des étiquettes. « Si on me demande de me définir, je dirai que je suis un artiste urbain. J’ai grandi en banlieue, à Trappes, et forcément, Ma musique reflète mon vécu. Mais j’ai avant tout envie de suivre mes envies, et surtout, de ne jamais me reposer sur mes acquis ».

Laisser un commentaire